Il y a 5ans…

le

11 mars 2011, 14h46..dois-je vous refaire l’Histoire de ce jour?

Je crois que nous sommes tous bien au courant du déroulement de la triple catastrophe qu’a vécue le Japon ce jour là, ….il y a 5ans.

J’ai lu des tas d’articles, des livres, des témoignages durant ces dernières années et la seule certitude qui s’en dégage: c’est que nous ne savons rien. Beaucoup de choses ont été sous-estimées, les dégâts réels, l’impact sur la santé, l’impact sur la planète, l’impact psychologique des habitants. Bref, un peu comme Tchernobyl qui se serait arrêté à nos frontières (ben oui, on est super fort en France, et toc!) plein de choses nous sont et seront dissimulées. Le 1er ministre de 2011 Naoto Kan le dit lui même, Tepco dissimule.

Alors si nous pouvions donner quelques chiffres:

Un séisme de magnitude 9 sur l’échelle de Richter, une vague allant jusqu’à 15m de haut, pénétrant jusqu’à 5km dans les terres, touchant 600km de côtes.  Presque 20.000 morts ou disparus.

Explosion des réacteurs et incendie sur la centrale de Fukushima: évacuation des habitants sur 20km autour. Accident nucléaire de niveau 7 (=Tchernobyl pour nous les Européens).  46500 ouvriers ont travaillé sur la centrale depuis le 11.03.2011.  22 millions de m3 de déchets. A peu prés 150 milliards d’Euros à payer entre le démantèlement, la décontamination et le dédommagement aux victimes.

Plus de 400.000 personnes évacuées suite au tsunami et à la radioactivité. 3000 décès pour causes psychologiques (stress post évacuation, dégradation de niveau de vie, solitude, suicide).  116 cas de cancers de la thyroïde chez des enfants de la région (peut-être qu’un début!?)

1 Pays Uni contre le nucléaire civile.

Bien que le 1er ministre actuelle Shinzo Abe proclame que le Japon ne peut se passer de cette énergie et souhaite la réouverture de centrales, la justice quant à elle, pas plus tard que mercredi, a décidé d’interrompre le processus en ordonnant l’arrêt pour raison de sécurité de 2 réacteurs relancés début 2016. Disons le Franchement, la fin du nucléaire, ce n’est pas pour maintenant mais très clairement, c’est possible, tout comme la fin du charbon à une certaine époque 😉 Je n’entrerai pas d’avantage dans le débat, je ne suis pas assez calée sur le sujet.

Ce que je peux dire en l’occurrence, c’est l’optimisme, la philosophie et les sourires des Japonais même après une telle épreuve. Pas sûre que nous, nous aurions réussi à relever la tête aussi dignement qu’eux. Tout n’est pas parfait au pays du soleil levant, mais ils nous offrent (encore) une belle leçon de savoir vivre. J’aime ce Pays, j’aime ces gens qui font tout pour le ressusciter après des catastrophes inimaginables.

頑張れ日本!

 

(****dessin de Leduc).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *