Kodomo no Hi 子供の日

le 05/05 est un jour férié au Japon, célébrant les enfants et particulièrement les garçons.

Petit point historique: oulala, c’est une vieille histoire que cette fête ^^. (bois un verre d’eau! se chauffe les doigts ^^) Il était une fois…. en chine ^^, yep! le 05 mai était la fête des saisons, représentée généralement pas des iris, appelée aussi (entre autres), la fête des iris. On accrochait aux maisons des joncs, des herbes médicinales ou les jolies fleurs violettes signe de longévité.

De la Chine à Nara (VIII sc.). A la cour impérial, cette fête était donc appelée Tango no sekku et garde l’aspect saisonnier.

Sous Kamakura et son shogunat, la fête tombe peu à peu chez les princes mais devient de plus en plus populaire chez les familles de samouraï. On célèbre alors d’avantage les garçons auxquels il n’est pas rare d’offrir une armure.

La fête devient fériée après la seconde guerre mondiale et devient le Kodomo no Hi. La fête des enfants est donc née.

My god! j’ai réussi à vous résumer cela sans être trop barbante 😉

Coté symbole, nous retrouvons tous les éléments de l’histoire de cette célébration.

Pour le tango no sekku: Les Iris accrochés aux maisons, les bains aux iris (ou autres plantes médicinales). On boit et on mange … du riz ^^ , des chimaki:  mochi (boule de riz gluant miam!) entouré d’une feuille de bambou, des kashiwa-mochi: mochi fourré de pâte de haricot rouge entouré d’une feuille de chêne et du saké aromatisé.

Pour le kodomo no hi: On décore les maisons avec une armure de samouraï ou un élément de la dite armure. On accroche des Koï nobori (chambre à air en forme de carpe).

Personnellement c’est la point que je préfère de cette tradition, les koï nobori. Je trouve cela tellement beau et poétique. La légende raconte qu’une carpe remontant le courant se transforma en dragon et s’envola dans les airs. D’une manière plus pragmatique, la carpe remontant le courant pour pondre est symbole de force et de persévérance. Sur les grands mâts de bambou où sont accrochés les koï, on y retrouve la famille: le père en noir, la mère en rouge, s’en suivent les enfants. Les villes suspendent beaucoup de koï entre les immeubles ou au dessus des rivières. Avec le vent, cela donne vraiment un truc génialissime.

Bref,  bonne fête à tous vos loulous 😉

(privilégiez les garçons, les filles ont eu leur fête le 03 mars 😉 )

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Starr dit :

    Hi! Someone in my Facebook group shared this website with us so I came to look it over. I’m definitely enjoying the intfomarion. I’m book-marking and will be tweeting this to my followers! Excellent blog and excellent design and style.

    1. yochanaujapon dit :

      Merci beaucoup, cela M encourage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *